7446935682_a2625e2990_c

Val Thorens

People laughting while at val thorens

Val Thorens Live United

Val Thorens c’est un état d’esprit, la station qui conjugue le meilleur du ski avec la meilleure des ambiances.

Décontractée, vivante et gourmande découvrez le « Val Thorens Lifestyle ». Des ambiances chaleureuses, une nature époustouflante, sans barrière ni frontière évoluez au gré de vos envies, à votre rythme en toute convivialité. Val Thorens décline l’art de vivre à la montagne sous toutes ses formes, diversité des styles de glisse, une gamme riche et variée d’hébergement, un grand choix d’activités et des événements à dimension internationale.

Val Thorens le ski

Ouverte de fin novembre à début mai, Val Thorens situé en Savoie, dans la vallée des Belleville est la plus haute d’Europe et le sommet des 3 Vallées, le plus grand domaine skiable du monde avec plus de 600km de pistes.

Situé au coeur d’un vaste cirque naturel dominé par ses 6 glaciers, le domaine skiable de Val Thorens offre une multitude d’itinéraires pour skier au soleil toute la journée.
Réputée pour la qualité de sa neige et ses remontées mécaniques à la pointe, bienvenue dans le paradis de la glisse. Val Thorens est situé au cœur d’un vaste cirque naturel dominé par ses 6 glaciers, le domaine skiable offre une multitude d’itinéraires pour skier au soleil toute la journée.
Station skis aux pieds, sortez à skis, vous êtes déjà sur les pistes ! Entre champs de poudreuse et pistes parfaitement damées, pas question de performances, du débutant au confirmé le domaine de Val Thorens offre du plaisir quel que soit le niveau des skieurs !

VAL THORENS L’HISTOIRE

De 1971 à aujourd’hui plus de 40 ans d’histoire et d’innovation.

Avant tout c’est l’histoire d’un défi né de la rencontre entre une nature d’exception et des pionniers visionnaires, l’histoire d’une aventure humaine épique et harmonieuse, qui s’est construite au quotidien.
1969/70, Joseph FONTANET, président du Conseil Général et maire de Saint Martin de Belleville créa le syndicat mixte des Belleville associant le département de la Savoie, et les communes voisines.
Ce syndicat avait pour objet d’étudier et réaliser le vaste projet proposé par Pierre Schnebelen de créer un important complexe touristique, implanté de part et d’autre du massif de Péclet Polset qui devait comprendre deux stations : Val Thorens coté Belleville et Val Chavière au sud, dans le vallon du Planay situé dans le Parc de la Vanoise sur la Commune de Modane.

Les objectifs de ce grand projet étaient d’une part d’assurer les liaisons Tarentaise-Maurienne par un réseau de remontées mécaniques et de pistes et d’aider ainsi le décollage de l’économie touristique de Modane dont les activités étaient déjà en récession, et d’autre part de créer, comme on trouve en Autriche, un vaste complexe de ski d’été sur les glaciers ceinturant le sommet de Péclet (3560m).
Mais le projet Val Chavière se heurta au règlement du Parc de la Vanoise qui interdit toute urbanisation et suite à de nombreuses protestations et arbitrage du gouvernement le projet de Val Chavière fut abandonné.
Par contre, le projet de Val Thorens hors parc était autorisé et les travaux d’aménagement démarrèrent alors avec un dynamisme remarquable. En une année, le département construisit le tronçon de route de 8 km montant des Menuires et desservant Val Thorens.

Pour mener à bien cette vaste opération, le département de la Savoie et la commune de Saint Martin de Belleville confient en 1971 à la SODEVAB, ainsi qu’à un groupe de promotion dirigé par la banque la Hénin l’aménagement du site de Val Thorens.
Le 18 décembre 1971 est inauguré un premier réseau de remontées mécaniques. La SETAM (société d’exploitation des téléphériques Tarentaise-Maurienne) est crée en 1972 pour gérer le domaine skiable de Val Thorens et les premières réalisations immobilières sont lancées dans le premier quartier dit « hameau de Péclet ».
A partir de 1979, un 2ème quartier dit de « Caron » voit le jour. Au fil des années, Val Thorens va se développer et acquérir une notoriété internationale avec notamment en 1982 l’ouverture du téléphérique de Caron qui était à cette époque le plus grand du monde.
La construction de ce téléphérique marque l’entrée de Val Thorens dans la catégorie des grandes stations européennes. Dès les années 90, la SETAM opte pour un parc de remontées mécaniques « high tech » : plus de confort, moins d’attente, une meilleure intégration au paysage sont les nouveaux critères de développement et surtout de remplacement des remontées mécaniques trop âgées.

 

Au fil des années, Val Thorens va se développer et acquérir une notoriété internationale avec notamment en 1982 l’ouverture du téléphérique de Caron qui était à cette époque le plus grand du monde.
La construction de ce téléphérique marque l’entrée de Val Thorens dans la catégorie des grandes stations européennes. Dès les années 90, la SETAM opte pour un parc de remontées mécaniques « high tech » : plus de confort, moins d’attente, une meilleure intégration au paysage sont les nouveaux critères de développement et surtout de remplacement des remontées mécaniques trop âgées.